FO SG

Urgence positive ou conséquences négatives ?

Positive

Lors d’un entretien récent avec le Directeur du réseau, il affirme qu’il y a une « Urgence positive » à faire évoluer la relation entre la Banque et le Client.

En effet, les clients viennent de moins en moins dans les agences. Selon lui, la révolution digitale est une opportunité pour la Société Générale et de ce fait, Il faut  simplifier le parcours clients, raccourcir les procès et intensifier la dématérialisation.

Aussi, il précise que la banque au quotidien (la BAQ) devra être traitée, de façon progressive, à l’extérieur de l’agence. De ce fait, la Société générale qui a une tradition d’innovation et du changement va s’en donner les moyens.

Que propose la Société Générale pour faire évoluer la relation banque/clients ?

  • L’organisation des agences va être transformée par la disparition des caisses physiques, le passage de 60% des agences en agences d’accueil, l’investissement accru dans les automates recyclant et dernière innovation pour la clientèle commerciale un service de caisse à domicile sera assuré. (via les convoyeurs de fonds par exemple).
  • Les missions agences vont être recentrée, afin d’avoir des Agences plus visibles et mieux placées, d’intensifier le recrutement, d’être présent dans les moments importants de vie de nos clients et de développer l’expertise :

Première étape, la mutualisation de l’Accueil, les conseillers « généralistes » travailleront en pool, avec pour effet la disparition des conseillers dédiés. Les conseillers généralistes seront épaulés par des conseillers spécialistes en parallèle avec le développement de RDV Visio-conférence, etc.

Même approche pour la Clientèle Commerciale, conseillers compétents et assistés d’expertises en privilégiant 3 axes, le Crédit,  l’accompagnement d’activité, l’épargne. De fait il se pourrait qu’une agence sur trois n’ait plus à gérer de comptes Pro.

  • Le maillage, le format, la densité de nos agences va évoluer, 80% de nos agences seront urbaines et 20% rurales. En zone urbaine : 3 formats d’agences seront mis en place,celles de + de 10 salariés avec des conseillers généralistes et spécialistes, celles inférieures à 10 salariés et enfin les agences entièrement automatisées. Avec pour conséquence, la fermeture de 30 à 40 agences par an.

Au final, FO Société Générale constate, une diminution des effectifs avec une spécialisation des salariés qui verront leurs compétences et leurs domaines d’expertise s’accroître. Nous pointons également la disparition du métier de Chargé d’Accueil. Enfin, nous remarquons que les futurs recrutements se ferons sur la base de profils (Bac + 3) et ayant une certaine capacité à évoluer et à s’adapter.

On le voit ces transformations ne pourront être sans effets sur nos conditions de travail. Faut-il en accepter les principes ? Les choix ? Les conséquences ? Qu’en pensez-vous ?