FO SG

Les infos de la commission Economique

Consultation sur le projet de transfert, vers SG Varsovie et SG GSC en Inde, d’une partie des activités de GTPS actuellement assurées par GTPS/OPE et GTPS/GFL, et d’adaptation de l’organisation en France d’une activité au sein de GTPS/OPE/TRA.

La déclaration de FO :

 Une énième délocalisation vers l’étranger, la Société Générale continue de réduire ses effectifs en France.

FO Société Générale vote contre

Ce sont 80 postes qui sont supprimés en France dans un contexte de fusion déjà très anxiogène.

Les autres dossiers présentés par la Direction sont :

  • Information sur le dispositif de traitement des KYC des Très grandes Entreprises (Very Large Corporate – VLC) clientes de NVBQ.

Le traitement de ces revues sera transféré à GBSU, tout comme les revues KYC des clients PRI, PRO, Associations … Ce projet s’inscrit dans la cadre de Vision 2025. Il doit permettre de solliciter de «  façon cohérente et unique le client ». Au vu des dysfonctionnements rencontrés avec les revues PRO et les associations, nous craignons le pire… La SG a-t-elle les moyens de ses ambitions ? A suivre.

  • Information sur la mise en place d’un dispositif temporaire de déport partiel des traitements de Vente A Distance (VAD).

La vente à distance augmente fortement depuis 2022, +20% depuis l’an dernier.

La Direction estime à + 30% d’ici 2025.

Actuellement, la cellule VAD est composée de 20 collaborateurs, elle sera regroupée à Aubagne. Une nouvelle cellule temporaire sera créée à Bucarest (encore une délocalisation). Une partie du travail actuel sera automatisé avec le nouveau Contact, mais cet applicatif n’est  pas prévu avant 2024. La cellule est créée dans l’attente de cette amélioration technique.

FO réprouve la création de cette cellule à l’étranger. La maintenir en France pourrait permettre aux salariés, dont le poste est supprimé, d’avoir une activité le temps de trouver un autre poste.

  • Information sur le dispositif temporaire des back offices dans le cadre des fusions informatiques.

Lors des bascules informatiques, la Direction prévoit un pic d’activité temporaire pour certaines équipes.

Les ressources seront :

  • Intérimaires, CDD, prestataires externes, et recours à SG Bucarest.

Cette information est une réponse aux inquiétudes des commissaires de la Commission Economique du CSEC concernant la charge induite à la fois par les opérations de transformation des opérations de fusion 2025 pour les collaborateurs de la NVBQ.

Le gel des congés sur les deux périodes fait également grincer les dents, surtout quand l’information est donnée seulement 6mois avant, un projet connu depuis quelques années… Quid du respect ? L’idée d’une grève à cette période commence à mûrir…

  • En bref, le taux de démission annualisé est de 3.7% en Août 2022 avec 5.6% pour les CCPROS, 9.2% pour les CC en CRC, 5.8% pour les CC Essentiels, 1.7% pour les RA/RAI, 1% pour les collaborateurs de CDS et 4.2% pour ceux des AEP.

Pour GBIS, le taux de démission est de 3.7%.

Pour GBSU, il est de 5.5%.

Pour MARK, il est de 4.3%.

Pour les Directions centrales, il est de 3.5%.

La SG peine à retenir ses salariés. Le sous-effectif dans certains services bloque les mouvements du personnel. Sans compter au flux constamment tendu qui dégrade les conditions de travail.

Vos élus FO sont à votre disposition pour toutes questions sur ces sujets ou autre à remonter lors de la prochaine réunion de mi-décembre : contact@fosg.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *