FO SG

La grève du 5 décembre…et après ?

image

La tournure prise lors des Négociations Annuellles Obligatoires a conduit les cinq Organisations Syndicales de la Société Générale à faire un appel à la grève le vendredi 5 décembre 2014. Ce mouvement, faisant suite à une pétition signée par plus de 15 000 salariés, a été largement suivi par l’ensemble du personnel (20% de grévistes et 202 points de vente de fermés dans le Réseau). Cependant, aujourd’hui nous sommes en droit de nous demander à quoi tout cela a servi.

Tout d’abord, notre mouvement de contestation à permi à la Direction de prendre conscience du mécontentement que nous avons, nous, salariés du Groupe. Pour autant, la Direction a décidé de camper sur ses positions, et de ne faire aucune proposition supplémentaire pour étoffer les salaires, et ce, afin de répondre aux exigences du Conseil d’Administration.

En conséquence, face à la rupture du dialogue social, que nous avons tous pu constater, les représentants des cinq Organisations Syndicales, ont écrit à Frédéric Oudea, afin d’obtenir un rendez-vous pour s’entretenir avec lui sur le sujet.

Malgré cela, aucune date n’a été proposée par la Direction et, en guise de solidarité avec les employés, l’ensemble des élus de plénière du Comité Central d’Etablissement, à l’ouverture de la séance, ont demandé une suspension jusqu’à ce que la reprise du Dialogue Social soit entammé. Grâce à cette action, une réunion immédiate a été organisée par la Direction avec les Organisations Sociales.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, la reprise du dialogue semble reprendre timidement. Pensez-vous que notre pugnacité sera payante ? N’hésitez pas à nous laisser vos commentaires et vos avis sur cette page.