FO SG

4 ANS SANS AUGMENTATION COLLECTIVE A LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE… ET POUR 2016 ?

  1. 4 ANS SANS AUGMENTATION COLLECTIVE A LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE… ET POUR 2016 ?
  2. Négociations salariales 2016, impossible de négocier
  3. Négociations salariales, La lettre au ministre Emmanuel Macron
  4. En quoi consiste la Négociation Annuelle Obligatoire ?
  5. Zéro est bien arrivé : ni prime, ni augmentation

nao

LES SALARIES DEMANDENT UNE MESURE PÉRENNE

Après la 1ère réunion de Négociation Annuelle Obligatoire, ça s’annonce mal.

Qu’est-ce que les salariés ont fait ou ne pas fait pour mériter ça ?

Qui supprime des postes, des services, des agences et envoie des postes de travail à l’étranger ?

Qui a touché plus de 38 millions d’euros avec le CICE (Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi) ?

Certainement pas les salariés…

Ce peu de considération pour le travail fourni par tous les salariés de la Société Générale se traduira assurément par une démotivation générale.

La Société Générale a fait plus de 2,2 milliards d’euros de bénéfices au premier semestre 2015.

Grâce à qui ? A ses salariés !

POUR UNE REDISTRIBUTION DES BÉNÉFICES AUX SALARIES 

Il est grand temps de récompenser collectivement, ceux qui sont les artisans de ces substantiels bénéfices.

– une augmentation pérenne pour tous (techniciens et cadres),

– des mesures de rattrapage pour l’égalité professionnelle,

– une revalorisation significative des salaires minimum techniciens et cadres,

– le passage au niveau C de tous les salariés qui n’y sont pas encore, le niveau B ne correspondant plus, ni en terme de salaires ni en terme de compétences, aux métiers pratiqués dans notre profession,

– l’application de toutes les mesures salariales aux alternants.

 Ces revendications, présentées par FO Société Générale prennent en compte les réalités économiques d’une entreprise « en bonne santé » dont les salariés « sont fiers ».