FO SG

L’équipe ou l’individu : le volte-face de la Direction

En juillet dernier, nous vous présentions dans notre article « La nouvelle politique salariale de la Société Générale » la stratégie que voulait implémenter Frédéric Oudea dans le Groupe. A cette époque, il nous annonçait sa volonté de ne plus réviser de façon collective les salaires du personnel pour privilégier une approche individuelle basée sur le mérite. Or, chez FO Société Générale, nous nous rendons compte que notre PDG défend une tout autre thèse dans l’interview qu’il a accordé à Mr David Dauba, journaliste sur BFM Business, dans les sagas d »‘A vos marques ».

En effet, au cours de l’entretien télévisé portant sur l’attribution au rugby du Talent d’Or Société Générale, la question suivante a été posée à M.Oudea :

« Pourquoi ne pas récompenser l’équipe entière et prendre un joueur dans un sport collectif ? »

La réponse de notre Président fut très claire :

« J’aime bien cette double dimension, c’est-à-dire qu’à la fois une équipe sans talent individuel, ce n’est pas si simple, dans la durée, de gagner. Il faut du talent individuel. Mais où l’équipe est extraordinairement forte c’est aussi quand ces talents individuels se mettent au service des autres. Donc le Talent d’or Société Générale n’est pas seulement celui qui va marquer le plus d’essais le Talent d’or Société Générale, ce n’est pas forcément le pilier le plus costaud ; en revanche, c’est celui qui au total aura le plus contribué à l’équipe. Et qu’on le veuille ou non, dans une entreprise, je crois qu’à la fois il faut récompenser collectivement, mais aussi savoir mettre en avant les talents, motiver chacun. C’est un équilibre qui me va bien. »

Même si au sein de FO Société Générale nous trouvons que cette philosophie est louable, nous déplorons qu’elle ne soit pas appliquée dans la vie de notre entreprise, comme nous le souligne les premières réunions de négociations salariales (voir notre article « De vraies fausses négociations salariales ») où aucune augmentation collective n’est envisagée par notre hiérarchie.

Cette situation souligne la dichotomie des discours de la Direction : aurait-elle peur de nuire à son image si elle révèle à la presse sa réelle vision de l’esprit d’équipe ? Et vous lecteurs, qu’en pensez-vous ? Partagez avec nous votre sentiment sur la question en laissant un commentaire sur cet article.