FO SG

Crédit Mutuel revalorise ses mesures salariales !

  1. 4 ANS SANS AUGMENTATION COLLECTIVE A LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE… ET POUR 2016 ?
  2. Négociations salariales 2016, impossible de négocier
  3. Négociations salariales, La lettre au ministre Emmanuel Macron
  4. En quoi consiste la Négociation Annuelle Obligatoire ?
  5. Zéro est bien arrivé : ni prime, ni augmentation
  6. NAO : 2ème tour de table, oups…de vis
  7. Négociation sur les salaires, pas tous pareils…
  8. Merci Patron ?
  9. Le courage des salariés du secteur bancaire ne peut pas être salué que par des intentions.
  10. Titres restaurants, la demande FO a été entendue !
  11. Le monologue social devient-il la nouvelle norme dans la profession bancaire ?
  12. NAO, zéro pointé !
  13. La Société Générale en plein déni de ses salariés ?
  14. L’apothéose de la félicité
  15. Hausse des salaires dans les Banques : FO Banques dénonce l’écart entre les annonces et la réalité !
  16. Négociation Annuelle Obligatoire de la branche AFB
  17. Banques commerciales : FO interpelle les ministres du Travail et de l’Économie
  18. L’ensemble des organisations syndicales de l’AFB suspend le dialogue social
  19. Négociation Annuelle Obligatoire
    de la branche AFB
  20. Crédit Mutuel revalorise ses mesures salariales !
  21. AFB : signature unanime de la PRO A
  22. Pas de minimum pour les minima dans la Branche AFB
  23. Accord signé pour la Réévaluation des salaires minima de branche AFB inférieurs au SMIC
  24. Augmenter les salaires, c’est maintenant !
  25. Le rachat des jours de RTT, la fin des 35h ? Scheduled for 16 août 2022

La banque préférée des français chouchoute aussi ses salariés. Voici le mail que le DRH a envoyé mardi 21 juin dernier à tous les salariés du groupe Crédit Mutuel Alliance Fédérale :

 
Bonjour à Toutes et à Tous,

Vendredi 17 juin dernier, une réunion exceptionnelle sur les salaires 2022 s’est tenue avec les Délégués Syndicaux Groupe.

Cette négociation s’est déroulée dans le cadre de « la clause de revoyure » de notre accord sur les salaires 2022 signé par les organisations syndicales CFDT, FO et SNB. Cette clause prévoyait que la Direction du Groupe s’engagerait à ouvrir une discussion exceptionnelle, en septembre 2022, si l’inflation devait s’avérer égale ou supérieure à 2 % sur les 8 premiers mois de l’année 2022.

Avec l’accélération de l’inflation ces derniers mois, il a été convenu d’avancer cette réunion dès le mois de juin.

Après négociations, il a été convenu de réaffirmer notre engagement au service du collectif :

–       En prenant une nouvelle mesure d’augmentation générale, pour tous les salariés, de  +2.2 % avec un plancher annuel brut de 750 euros temps plein (soit plus de 2,2 % pour les salaires inférieurs à 34 000 Euros temps plein).
Cette mesure prendra effet dès le 1 juillet 2022.

–       En décidant également de revaloriser l’indice de référence du calcul de l’indemnité mensuelle versée aux salariés qui bénéficient de la prime de Petite Mobilité (en application de notre accord de Groupe sur la mobilité géographique) pour toutes les mobilités en cours et à venir.
L’indice passe ainsi de 0.332 à 0.361 au kilomètre.

–       En prenant l’engagement d’ouvrir une négociation sur le versement éventuel d’une Prime Exceptionnelle de Pouvoir d’Achat (PEPA) avec les Organisations Syndicales représentatives en fin d’année 2022.

L’ensemble des mesures sera applicable grâce à l’adhésion de trois Organisations Syndicales représentatives (CFDT, FO et SNB), qui sont signataires de cet avenant à notre accord sur les salaires 2022.

Ces mesures additionnelles très positives pour compenser les impacts inflationnistes actuels complètent celles majeures déjà négociées pour 2022 à savoir :

–       Une augmentation générale des salaires de 1 % avec un plancher annuel brut de 400 Euros (soit plus de 1 % d’augmentation pour les salaires inférieurs à 40 000 Euros).

–       Une enveloppe dédiée aux augmentations Individuelles de 1,5 % de la masse salariale de chaque entreprise.

–       Une mesure pour assurer l’égalité salariale représentant 0,5 % ou plus de la masse salariale du Groupe.

–       Une prime – PEPA – d’un montant de 2000 Euros versée en décembre 2021.

–       Un abondement de 900 euros qui renforce la qualité de nos nouveaux accords d’Intéressement et de Participation qui se sont positionnés, cette année, sur un taux record de 17,16 %.

Toutes ces mesures prises en 2022 consolident la place de Crédit Mutuel Alliance Fédérale en tant qu’entreprise socialement engagée et soucieuse de l’intérêt de ses collaboratrices et collaborateurs.

Ce socle social fort, amélioré très régulièrement, constitue un levier d’adhésion de Tous au développement de notre Groupe.

Au nom de la Direction générale, je tiens à vous remercier pour votre implication et votre engagement sans cesse renouvelés.

Très cordialement,

 
Laurent METRAL

Directeur des Ressources Humaines Groupe

 
Oui oui, une direction générale qui remercie l’implication et l’engagement de celles et ceux qui œuvrent chaque jour aux bons résultats de l’entreprise, ça existe.  Et celle de Société Générale ? Ce n’est pourtant pas faute de lui demander. Mais entendre les organisations syndicales et témoigner de la reconnaissance sonnante et trébuchante n’est pas son fort, sauf preuve du contraire.

Il faut savoir investir dans les femmes et les hommes pour être et rester le numéro 1 de la satisfaction clientèle. Le Groupe Crédit Mutuel a tout compris.

Vos retours ou question via contact@fosg.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.