FO SG

Négociation Annuelle Obligatoire de la branche AFB

  1. 4 ANS SANS AUGMENTATION COLLECTIVE A LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE… ET POUR 2016 ?
  2. Négociations salariales 2016, impossible de négocier
  3. Négociations salariales, La lettre au ministre Emmanuel Macron
  4. En quoi consiste la Négociation Annuelle Obligatoire ?
  5. Zéro est bien arrivé : ni prime, ni augmentation
  6. NAO : 2ème tour de table, oups…de vis
  7. Négociation sur les salaires, pas tous pareils…
  8. Merci Patron ?
  9. Le courage des salariés du secteur bancaire ne peut pas être salué que par des intentions.
  10. Titres restaurants, la demande FO a été entendue !
  11. Le monologue social devient-il la nouvelle norme dans la profession bancaire ?
  12. NAO, zéro pointé !
  13. La Société Générale en plein déni de ses salariés ?
  14. L’apothéose de la félicité
  15. Hausse des salaires dans les Banques : FO Banques dénonce l’écart entre les annonces et la réalité !
  16. Négociation Annuelle Obligatoire de la branche AFB
  17. Banques commerciales : FO interpelle les ministres du Travail et de l’Économie
  18. L’ensemble des organisations syndicales de l’AFB suspend le dialogue social
  19. Négociation Annuelle Obligatoire
    de la branche AFB
  20. Crédit Mutuel revalorise ses mesures salariales !
  21. AFB : signature unanime de la PRO A
  22. Pas de minimum pour les minima dans la Branche AFB
  23. Accord signé pour la Réévaluation des salaires minima de branche AFB inférieurs au SMIC
  24. Augmenter les salaires, c’est maintenant !
  25. Le rachat des jours de RTT, la fin des 35h ?

La proposition faite par la partie patronale de l’AFB lors de la réunion de négociation du 16 février est loin de répondre aux propositions faites par les 5 organisations représentatives de la branche dans leur courrier du 16 janvier dernier. C’est même un véritable camouflet envers les salariés des banques. Alors que les 5 organisations demandaient principalement une augmentation générale de 3,2 %, la seule proposition salariale de la représentation patronale est une augmentation de 1,6 % des minima de branche… soit 2 000 salariés concernés sur 187 000.

Les 5 organisations ont unanimement demandé à la partie patronale de revoir sa copie, et se sont résolues à interpeller les ministres du travail et de l’économie sur le sujet.

Pour FO Banques, la Branche doit aujourd’hui entendre le désarroi de milliers de salariés exclus des mesures prises par les entreprises du secteur.

Le déclin du dialogue social, l’appauvrissement de la négociation et la politique salariale individuelle imposée depuis de nombreuses années, creusent les inégalités, et participent fortement à la perte d’attractivité de la profession.

Les demandes formulées appellent simplement au respect des femmes et des hommes de la profession, qu’ils soient employés, techniciens ou cadres.

P.J. : Courrier intersyndical

Pour plus d’informations :
Mireille HERRIBERRY
Secrétaire FO Banques et Sociétés Financières 06 18 60 32 35


Pour toutes questions : contact@fosg.net