FO SG

L’augmentation des salaires à la Société Générale, c’est maintenant !

5/5 - (30 votes)

Les derniers résultats SG du premier trimestre viennent d’être publiés : un bénéfice net en légère hausse de 5,7% sur un an, à 868 millions d’euros entre janvier et mars, pour un produit net bancaire (PNB), équivalent du chiffre d’affaires, de 6,67 milliards d’euros !

« Société Générale affiche à nouveau ce trimestre des performances commerciales et des résultats solides » malgré « un environnement économique et financier qui demeure incertain et complexe », s’est réjoui dans un communiqué notre futur ex-DG Frédéric Oudéa.

Il termine même par : « Je remercie très chaleureusement chacune et chacun d’entre vous pour votre formidable engagement à mes côtés et pour votre contribution au développement de notre entreprise tout au long de ces dernières années. »

Des remerciements c’est le minimum, une reconnaissance c’est mieux.

Et comment ? Par l’augmentation des salaires.

La société Générale démontre à nouveau qu’elle est une entreprise prospère réalisant des milliards de bénéfices chaque année.

Pourtant, les salariés de la Société Générale ne sont pas rémunérés à la hauteur de leur travail et de leur contribution à la réussite de l’entreprise.

Il est donc temps que la Société Générale envisage une augmentation de salaire significative pour ses salariés et pas seulement 3% (voire rien du tout pendant une dizaine d’année) contre 27% pour le nouveau DG Slawomir Krupa.

La réussite de la société Générale repose en grande partie sur les efforts et le dévouement de ses salariés. Ils travaillent dur pour offrir des services de qualité à la clientèle et pour assurer la stabilité financière de l’entreprise.

Il faut rappeler que la pandémie de COVID-19 a mis en évidence l’importance des salariés de première ligne, y compris ceux du secteur bancaire. Les salariés de la Société Générale et du Groupe Crédit du Nord ont travaillé sans relâche pendant cette crise pour aider les clients à gérer leurs finances et pour maintenir la réputation de la banque.

A cela s’ajoute une fusion historique, inédite et surtout anxiogène de la Société Générale et du Groupe Crédit du Nord. La mise en place de notre nouvelle banque de détail SG en France est presque achevée avec la réalisation imminente de la 2ème migration informatique prévue ce week-end des 13 et 14 mai. Mais grâce à qui et à quel prix ?

Ensuite, l’inflation galopante est un facteur qui doit également être pris en compte.  Si les salaires ne sont pas augmentés de manière significative, notre pouvoir d’achat diminuera et nous aurons de plus en plus de difficultés à faire face à la hausse des prix.

Enfin, il est important de noter que des salaires plus élevés peuvent améliorer la motivation, la productivité et la fidélité des salariés. Cela peut se traduire par une meilleure qualité de service pour les clients et une réduction du taux de rotation voire de démission du personnel.

En fin de compte, cela peut aider à renforcer la réputation de l’entreprise et à maintenir sa position de leader sur le marché.

Il est temps pour la société Générale d’enfin reconnaître la contribution inestimable de ses salariés en leur offrant des salaires plus élevés. La valorisation de la société est d’ailleurs l’un des chantiers du prochain directeur général Slawomir Krupa.

La réussite de l’entreprise dépend des efforts de ses salariés. Il est donc juste de leur offrir une rémunération adéquate et légitime.

C’est pourquoi, pour FO SG, il est urgent d’ouvrir, sans attendre, de nouvelles négociations (NAO) pour augmenter les salaires à la Société Générale afin de :

  • récompenser le travail et l’engagement des salariés,
  • de réduire les écarts de salaires,
  • d’attirer et de retenir les talents.

A la veille des élections professionnelles en région cet automne (CSEE), période cruciale pour notre entreprise et pour nous tous en tant que salariés de la Société Générale : C’est l’opportunité pour nous de faire entendre nos voix et de revendiquer des changements qui auront un impact positif sur nos conditions de travail.

L’un des points clés de nos revendications est : l’augmentations des salaires.

Elections en octobre 2023, rejoignez-nous sur les listes SG Crédit du Nord, SG Courtois, SG SMC, SG Grand Est, SG Laydernier, SG Sud Ouest, SG Auvergne Rhône Alpes, SG Société Générale, SG Tarneaud, SG Grand Ouest : contact@fosg.net